Maeder Christian officielle

 

Bienvenue à Ecublens/VD !

 

Ecublens, une ville en marche

Alors que l’on ne dénombrait que 1'269 habitants en 1950, puis 6'000 en 1970, 13’034 personnes formaient l’effectif de la population de la Ville d’Ecublens au 31 décembre 2019, ce qui la maintient à la place de 10e ville du Canton.

Cette forte progression démographique s’accompagne de nouvelles mesures de développement sur le territoire communal garantissant une utilisation mesurée du sol et un équilibre indispensable entre les activités économiques et le logement.

 

Historique de la Commune d’Ecublens

La Commune d’Ecublens se trouve près d’une « moraine frontale ». Datant de quelque dix mille ans, ce relief typique est lié à une des extensions du glacier du Rhône. Les premières traces d’activités humaines dans la région remontent à environ deux millénaires avant l’ère chrétienne. Précisons encore que le nom d’Ecublens apparaît, pour la première fois, aux alentours de 960.

Située à l’ouest de la capitale vaudoise, la Commune d’Ecublens s’étend sur une superficie de quelque 571 hectares. Le territoire communal, bordé par la Sorge à l’est et la Venoge à l’ouest, touche à ceux de Chavannes-près-Renens, Lausanne, Saint-Sulpice, Denges, Echandens, Bussigny, Crissier et Renens. Ecublens bénéficie du panorama sur les Alpes de Savoie, les Alpes vaudoises et, à l’ouest, le Jura. La forêt communale, d’environ 32 hectares, fait le bonheur
des habitants et des promeneurs.

Dès 1985, la Commune s’est fortement développée et d’importantes industries sont venues s’y
implanter. Actuellement, parmi les sites typiques, Renges demeure le seul hameau dont on puisse relever la configuration rurale.

Au cours des différentes époques, nos habitants connurent quelques hôtes illustres. Par exemple, le 9 mai 1476, Charles le Téméraire fit défiler ses troupes à Ecublens, sur le site actuel de l’EPFL. Etabli près de Lausanne, désireux de prendre sa revanche sur les Suisses, qui l’avaient battu peu auparavant à Grandson, le duc de Bourgogne préparait la bataille de Morat. Quelques siècles plus tard, le 12 mai 1800, le premier Consul Napoléon Bonaparte inspecta deux divisions sur le même emplacement. Ces soldats se rendaient en Italie, par le Grand-Saint-Bernard. Lors de son exil en Suisse, Lénine fit, à son tour, quelques courts séjours à Ecublens. Entre 1910 et 1915, il logea plusieurs fois dans une maison vigneronne, au chemin de la Cocarde 19.

Pour terminer, citons les noms de quelques habitants célèbres d’Ecublens: les Seigneurs d’Ecublens, les de Loys, le colonel Feyler, dont les avis faisaient loi pendant la Première Guerre mondiale, le Docteur Frédéric Recordon, grand ophtalmologue qui fonda en 1844 l’hôpital ophtalmique de Lausanne, plus connu sous l’appellation d’Asile des aveugles, ou encore le Juge fédéral Robert Guex.

Signalons au passage que la première Municipalité fut constituée le 10 mai 1799 et que le
Conseil général fut remplacé par un Conseil communal le 27 mars 1909.

 

Hautes Ecoles et entreprises

Depuis 1970, les Hautes Ecoles (Université de Lausanne et Ecole polytechnique fédérale de Lausanne) se sont progressivement déplacées de Lausanne sur des terrains situés au sud d’Ecublens, à Dorigny et dans la plaine de Bassenges.

Plus de 34'000 personnes (étudiants et personnel) s’y activent aujourd’hui quotidiennement et
le développement de ces centres d’excellence n’est pas encore terminé. Sur le site de l’EPFL, le Rolex Learning Center a été inauguré en 2010, le SwissTech Convention Center a vu le jour en 2014 et le Under One Roof en 2016.

Aujourd’hui près de 870 entreprises et commerces développent leurs activités sur le territoire communal.

 

La collaboration intercommunale

Grâce aux investissements consentis par la Confédération suisse, le Canton de Vaud et les quatre communes concernées (Lausanne, Chavannes-près-Renens, Ecublens et Renens), le métro m1 a été mis en service le 24 mai 1991. Il est le trait d’union indispensable entre le centre-ville de la capitale vaudoise, le site des Hautes Ecoles, les Communes de Chavannes-près-Renens et d’Ecublens, ainsi que la gare CFF de Renens. Ce moyen de transport performant et vital pour notre région a permis le déplacement de 13.9 millions de passagers en 2018, soit une moyenne de plus de 35'000 personnes par jour.

Les Autorités d’Ecublens participent aux travaux de l’Union des communes vaudoises et de
Lausanne Région, ainsi qu’à ceux de nombreuses ententes et associations intercommunales. Elles comptent ainsi développer les collaborations et gagner en efficience dans les domaines de l’enseignement, de l’action sociale, de la gestion de l’énergie, de l’environnement, des transports publics et des services à la population (police, défense incendie et protection civile).

La Ville d’Ecublens fait partie depuis 2004 de l’entité SDOL « Stratégie et Développement de l’Ouest Lausannois ». Cette structure intercommunale, à laquelle sont aussi rattachées les sept
autres communes de notre District, est chargée de développer une vision globale, ainsi qu’une planification partagée et interdisciplinaire du développement urbain, touchant urbanisme, mobilité, paysage, environnement et énergie, logement et activités, patrimoine et identité régionale. La compétence de SDOL s’exerce à une échelle régionale et intercommunale, sur délégation et subsidiairement à l’action des communes. Ensemble, elles collaborent notamment à la mise en place des mesures du Projet d’Agglomération Lausanne-Morges (PALM) et à l’élaboration d’un plan directeur intercommunal à l’échelle du district (PDI).

 

Culture et action sociale

Un centre socioculturel a été inauguré en 2012 ; il est situé dans le quartier à forte densité de la plaine du Croset, au cœur des zones d’habitation et commerciales. Il regroupe des garderies, une bibliothèque communale, un centre pour les jeunes, une ludothèque et un réfectoire scolaire polyvalent. Un second bâtiment comprenant des logements protégés pour les personnes âgées a été réalisé sur la même parcelle communale.

 

Pour conclure

Notre Commune, devenue Ville d’Ecublens, s’est engagée depuis plusieurs décennies sur la voie de la modernité et elle occupe aujourd’hui une place souvent enviée au sein des communes du District de l’Ouest lausannois, voire de l’agglomération. Elle a su maîtriser son développement par une urbanisation réfléchie et raisonnable. Elle a aussi su investir à bon escient, sans jamais mettre en péril le bon équilibre financier indispensable par les temps qui courent. Elle n’a pourtant pas encore atteint la limite de son potentiel d’expansion. Le défi sera donc de veiller à aller encore plus loin, dans le respect des valeurs qui nous sont propres.

Malgré sa proximité avec l’une des plus grandes villes de Suisse, la Ville d’Ecublens a toujours su garder un aspect rural et proche de la nature qui contribue grandement à la qualité de vie de ses habitants. Elle est située dans l’un des périmètres de développement que le Canton a prévu de soutenir ces prochaines années. De ce fait, les Autorités continueront à mettre tout en œuvre pour que cette évolution se fasse le plus harmonieusement possible, ceci dans le respect du slogan accompagnant notre logo communal, qui nous va si bien : « Ecublens, ville et campagne ».

 

Christian Maeder, Syndic