La Police de l’Ouest lausannois va procéder, par phases et en fonction de l’évolution du trafic urbain, à la remise en service de la signalisation lumineuse.

La Police de l’Ouest lausannois va procéder, par phases et en fonction de l’évolution du trafic urbain, à la remise en service de la signalisation lumineuse.

Ainsi, les quatre carrefours mentionnés ci-dessous seront réactivés pour des raisons de sécurité routière, dès le 24 avril au soir, en prévision de l’augmentation du trafic due à la reprise partielle des activités dès le lundi 27 avril 2020.

Carrefours remis sur mode impératif dès le 24 avril 2020 à 17 h 00:

  • Renens : rue du 14 Avril – rue des Alpes
  • Crissier : rue des Alpes – route de Prilly
  • Prilly : carrefour Chasseur
  • Ecublens : carrefour Pontet Nord.



Dès le vendredi 27 mars 2020 à 13h30, la régulation lumineuse, de près de 45 lieux du district de l'Ouest lausannois, est modifiée et passe au clignotant. Seuls deux carrefours feront exception à Ecublens et à Crissier. Cette mesure, rendue possible par la
faible densité du trafic, permettra aux piétons d'éviter les contacts avec les boutons poussoirs.

Dès le 27 mars 2020, à 13h30, et jusqu'à nouvel avis, les piétons sont dispensés d'appuyer sur le bouton pressoir pour demander l'autorisation de traverser, dans la quasi-totalité du district de l'Ouest lausannois.

Les directives sanitaires de la Confédération et du Canton ont conduit à une réduction de la densité du trafic et facilitent l'entrée en action de cette mesure. Elle vise à limiter la propagation de l'épidémie de Coronavirus.

Toutes les installations lumineuses de l'Ouest lausannois sont concernées sauf, à Ecublens, l'intersection des avenues Tir-Fédéral et Concorde, pour des raisons techniques liées au passage du M1, et à Crissier, les entrées et sorties d'autoroute.

La POL appelle tous les usagers de la voie publique à faire preuve de responsabilité et de vigilance en traversant les carrefours, quel que soit leur mode de déplacement, et de respecter les directives fédérales et cantonales afin d’endiguer la propagation du virus.